Vie et oeuvre en bref

Posté le par

Brève biographie

Né dans la bourgeoisie parisienne peu religieuse des lendemains de la Révolution, Charles Gay se convertit au contact d’Henri Lacordaire et des Conférences catholiques des années 1830. Excellent musicien, confident de Charles Gounod et ami de Franz Liszt, il associera harmonieusement le monde des arts et sa foi chrétienne, même s’il quitte le Conservatoire de Paris encore jeune pour s’orienter vers la prêtrise. Après un temps rue Cassette dans la communauté sacerdotale de Gaston de Ségur, il rejoint Poitiers en 1857 à la demande de Mgr Pie dont il deviendra l’auxiliaire. Son ministère dédié à la prédication et à la direction spirituelle se complète d’une participation aux débats théologiques de son temps. Il prend une part active au Concile Vatican I. Ses ouvrages de spiritualité rencontrent un vif succès et resteront des références pour la formation religieuse francophone de la première moitié du XXème siècle. En délicatesse avec le successeur du cardinal Pie, il rejoint Paris pour sa retraite. Il continue de prêcher à différentes œuvres, ouvrières notamment, et reçoit prêtres, artistes, hommes et femmes du monde recherchant ses lumières spirituelles.

Repères

1815 : naissance à Paris

1823 : admis au Collège St Louis à Paris

1833 : lauréat du Concours général

1835 : entrée au Conservatoire de Paris

1836 : confession générale

1839 : voyage Paris-Rome pour débuter ses études sacerdotales

1840 : retour à Paris, suite de sa formation en auditeur libre au Séminaire St Sulpice

1845 : Ordination sacerdotale

1849 : Installation rue Cassette (Paris) en communauté avec quelques jeunes prêtres dont Gaston de Ségur

1856 : fondation du Carmel du Dorat. Été de pèlerinages (La Salette, Ars…) pour discerner sur son avenir.

1857 : rejoint Poitiers en qualité de vicaire général honoraire.

1891 : supérieur du Carmel de Poitiers

1862 : voyage à Rome, supérieur du Carmel de Niort et du Couvent de l’Assomption de Poitiers.

1868 – 1870 : résidences prolongées à Rome pour le Concile Vatican I

1874 : publication de De la vie et des vertus chrétiennes.

1877 : évêque auxiliaire de Mgr Pie.

1879 : publication des Élévations sur la vie et la doctrine de Notre Seigneur Jésus-Christ

1880 : mort du cardinal Pie

1882 : altération des relations avec Mgr Bellot des Minières (successeur du Cardinal Pie)

1883 : résidences à Biarritz puis Arcachon

1885 : réconciliation avec Mgr Bellot des Minières puis départ en retraite à Paris. Présidence d’honneur de l’Union des associations ouvrières catholiques de France

1887 : publication des Entretiens sur les mystères du saint Rosaire

1890 : publication d’Instructions en forme de retraite

1892 : mort et vie au ciel

1892 : publication post mortem des Instructions aux personnes du monde

1896 : publication post mortem de l’Exposition théologique et mystique des psaumes