Joyeux Noël avec Mgr Gay !

Chers amis,

2015 fut une belle année à de nombreux points de vue et particulièrement eu égard à l’action de l’Esprit aujourd’hui, qui a porté la mémoire de Mgr Gay. Les colloques de Poitiers et de Paris ont été des moments de vie saisissants. Les retours de Poitiers convergeaient : ce fut un moment passionnant et l’imprévu passage d’une sonate de Mgr Gay a comme actualisé d’outre tombe la présence de cet homme en qui les vies artistique et spirituelle forment une si belle unité ; unité qui est celle de « Jésus », Cantique de Dieu et des créatures à Dieu (élévation 99). Le colloque de Paris aura permis de relire le XIXème siècle « par l’intérieur », le « dedans » comme aimait à dire l’évêque d’Anthédon. Nous avons vu par sa personnalité, l’Esprit Saint à l’œuvre, et ce, à toutes les échelles : des moindres détails de l’administration des Carmels à la dimension conciliaire, ces niveaux étant liés par une vie intérieure unifiée. Le colloque n’a pas fait l’impasse sur le caractère incarné de cette histoire, il aura avec précision, situé le milieu social et culturel de la famille Gay dans les années 1830, de même que ses relations avec le renouveau religieux, notamment bénédictin et avec l’épiscopat, on le sait traversé par des dissensions. En somme, nous avons relu une véritable histoire, de chair et d’esprit, dynamique et éclairante. Elle invite l’historien, mais au fond chacun de nous en tant que nous sommes tissés dans le temps, à en retrouver la juste mesure. Il me semble que celle-ci est l’Esprit.

S’il en est bien ainsi, assumant la mémoire de ce qu’il a déposé dans l’histoire – notamment chez notre homme, continuons sa course et allons vers celui qui vient : joyeux Noël !

Arthur Adrien