Influence et postérité

Posté le par

Charles Gay est une figure qui a eu une influence encore peu étudiée (saluons les contributions du bicentenaire ouvrant cette voie). Pourtant, elle est décisive dans la vie religieuse jusqu’à la fin des années 1940. Afin de se donner une première idée du fait qu’il constitue un monument de la Tradition spirituelle, voici quelques témoignages de figures d’Eglise ayant apprécié Mgr Gay de son vivant ou s’étant inspiré de son enseignement :

Sainte Marie-Eugénie Milleret (1817-1896)

« son air recueilli et sa modestie était celle d’un religieux. Il avait déjà l’air d’un saint ; on le regardait comme un homme d’oraison, recevant de Dieu des grâces extraordinaires ». Autour de 1847, citée par Dom du Boisrouvray.

Sœur Agnès de Jésus, au sujet de sa sœur, Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face :

« Elle se trouvait alors, sans le savoir, dans cet ‘état parfait’ que décrit ainsi monseigneur Gay : ‘La sainte enfance spirituelle est un état plus parfait que l’amour des souffrances, car rien n’immole tant l’homme que d’être sincèrement et paisiblement petit.  L’esprit d’enfance tue l’orgueil bien plus sûrement que l’esprit de pénitence’» (Témoignage au procès apostolique en vue de la béatification de la petite Thérèse. La citation de Mgr Gay est issue du chapitre sur l’Abandon de De la Vie et des vertus chrétiennes).

Bienheureuse Elisabeth de la Trinité (1880-1906)

Les ouvrages de celui dont le biographe a dit qu’il était « l’homme du Carmel » (cf. la contribution d’Antoinette-Guise Castelnuovo à la journée d’étude de l’ICP), ont rapidement trouvé une place de choix dans les bibliothèques des Carmels de France de la fin du XIXème siècle. La bienheureuse a lu et goûté les méditations de Mgr Gay comme en témoigne une de ses sœurs (cf la page dédiée à ce sujet dans Pages spirituelles). Il en résulte une entrée de l’âme de la sainte dans certaines formules de Mgr Gay comme la celèbre « humanité de surcroît ». Au delà des seuls mots, il y a une parenté dans les mouvements méditatifs des deux âmes qui n’échappe pas aux lecteurs de l’un et de l’autre, espérons que ceci fasse à l’avenir l’objet d’études plus approfondies.

Mgr Maurice d’Hulst (1841 – 1896)

« Je viens de commencer un admirable livre que je compte cous envoyer : la Vie et les vertus chrétiennes considérées dans l’état religieux, par l’abbé Gay, vicaire général de Poitiers. C’est trésor de doctrine et d’édification » (lettre du 31 juillet 1874 à sa sœur). Le fondateur de l’Université Catholique Libre (devenue Institut Catholique de Paris) voyait en Mgr Gay l’auteur spirituel le plus significatif de son siècle (voir Vie de Mgr D’Hulst par Mgr Baudillard).

Bienheureux Dom Columba Marmion (1858-1923)

« Je trouve les chapitres de Mgr Gay sur l’Espérance et sur la Confiance, pleins de lumière et de grâce. Je voudrais pouvoir les lire souvent. » (notes personnelles, 1887). Cité dans la biographe Mark Tierney qui voit en Mgr Gay une des influences « majeures » dont a su bénéficier l’abbé irlandais de Maredsous. Le bienheureux fut confesseur du futur Cardinal Mercier, lui aussi lecteur de Mgr Gay :

 

Cardinal Désiré Mercier (1851 – 1926)

« Piété large et généreuse, science théologique profonde et sûre, délicatesse de sentiments, noblesse de style : rien n’y manque. Voilà bientôt cinq ans que nous lisons et méditons ces pages admirables. Nous y découvrons tous les jours des pensées plus fécondes, des sentiments plus élevés, des horizons inaperçus ». Au sujet des Elévations, dans : Revue Catholique de Louvain, 1884, p. 495-502, 566-571.

Bienheureux Charles de Foucault (1858-1916)

Le biographe de l’apôtre du Sahara, Jean-François Six, énonce que « Frère Charles a lu avec ferveur De la vie et des vertus chrétiennes considérées dans l’état religieux » (Itinéraire spirituel de Charles de Foucault, Seuil, LiIle, 1858, p.335). Il suggère une influence quand à la dévotion eucharistique. Un travail serait à entreprendre pour étudier cette réception, mais on peut d’ores et déjà penser à mettre en parallèle le chapitre de Mgr Gay sur l’abandon et la fameuse prière de Charles « Mon Père, je m’abandonne à toi ». On peut aussi penser aux pages de Mgr Gay sur Nazareth, notamment dans les élévations puisque ce mystère est central dans l’existence du Père : avis aux chercheurs !

Serviteur de Dieu Luis Maria Martinez (1881-1956)

Luis Maria Martinez fut archevêque de la ville de Mexico à partir de 1937 jusqu’à sa mort. Personnalité majeure de l’histoire de l’Eglise mexicaine, il a aussi été un auteur et un directeur spirituel d’exception.

Encore jeune prêtre, il rencontra la Servante de Dieu Maria Angélica Alvarez Icaza  (1887-1977), religieuse de la Ordre de la Visitation de Sainte Marie. Cette vrai fille de Saint François de Sales, vivait une intense vie mystique. Mgr Martinez devint son directeur spirituel et le resta toute sa vie. Par cette « rencontre providentielle » – comme il l’appelait – il a trouvé la mystique. Il a beaucoup étudié et lu sur ce thème, mais surtout beaucoup prié. Il l’a fait particulièrement avec les textes de Mgr Gay, notamment avec le livre « Élévations sur la vie et la doctrine de Notre-Seigneur Jésus-Christ ».

« Être Jésus, vivant la vie de Jésus, pour faire l’oeuvre de Jésus » ; cette intuition de Mgr Gay a été décisive pour la vie et la doctrine spirituelle de Mgr Martinez. Elle influença et fonda d’un certaine façon, sa mission de directeur spirituel, particulièrement auprès de la Venerable Concepción Cabrera de Armida, dite la Grande Conchita (1862 – 1937). L’inspiratrice des Œuvres de la Croix fut dirigée et aidée jusqu’à son lit de mort par le prélat.

Mgr Martinez avait une intense vie intérieure. Arrivant à l’union transformante, il écrit : « Par le fait d’être Jésus, l’âme, transformée, aime avec l’Esprit Saint en quelque sorte et dès lors reproduit tous les sentiments de l’âme de Jésus envers le Père ». Dans ces mots, nous pouvons entrevoir l’influence de Mgr Gay. Celle-ci se perçoit également dans l’oeuvre écrite de l’archevêque, publiée avant et après sa mort et dont une partie est traduite en français.

Le procès de béatification de Mgr Martinez est déjà en phase romaine.

Cette succession spirituelle perdure. Si vous aussi, vous appréciez l’oeuvre de Mgr Gay, n’hésitez pas à nous en faire part, pour ceci, envoyez un courriel à contact@mgr-gay.fr.